CHARTE DE L’ECOLE DE GOLF

Cette charte précise les droits et devoirs des enfants et de leurs parents.
Elle constituera le règlement interne de l'école de golf.

 

  • Afin de progresser, l'enfant assistera à la totalité des séances de l'année sauf pour raison majeure.

  • Pour une bonne organisation des cours, une absence devra être signalée à l'accueil du golf à l'avance par téléphone.

  • Ponctualité : être présent au minimum 1/4 d'heure avant le début de la leçon et ne pas partir avant que celle-ci ne soit finie.

  • Avoir un comportement qui ne nuise pas à la sécurité, ni au bon fonctionnement des séances.

  • Ne pas perturber les autres joueurs et respecter les règles de comportement (étiquettes) qui leurs seront apprises.

  • Respecter le matériel de prêt ainsi que le parcours et les installations.

  • Les séances organisées par l'école de golf comprennent :

    • Une première partie, d’une durée d’une heure pour un cours avec un Professeur.

    • Une deuxième partie facultative, d’une durée d’une heure, avec un adulte bénévole, où l’enfant volontaire est accompagné pour des activités pratiques sur les zones d'entraînement ou sur le parcours.

  • Activité accompagnée par un bénévole :

    • L’accompagnateur bénévole tient compte des conditions de jeu, en particulier climatiques, et peut décider d’écourter ou de supprimer cette activité accompagnée.

    • Les parents golfeurs ou non, sont les bienvenus en tant qu’observateurs.

    • Après que le bénévole ait déclaré l'activité accompagnée terminée, les enfants qui ne sont pas accompagnés par leurs parents doivent se regrouper au niveau de l'accueil du golf, avec le bénévole, où ils seront rejoints par leurs parents.

  • Après une séance, si personne n'est présent pour la prise en charge de l'enfant, celui-ci doit se rendre immédiatement à l'accueil du golf, afin de contacter ses parents ou une autre personne responsable. En aucun cas, il ne doit rentrer seul, sauf autorisation écrite des parents qui stipule que l'enfant est autorisé à le faire. Dans l’impossibilité de joindre les parents nous serions dans l’obligation légale de prévenir la police.